Idées pour la résilience alimentaire

  • Idées tipi questionnant (mettre en italique les moyens de mettre en pratique cette idée)

   … 

  • Faire du potager collectif en ville 
  • Recenser les jardins partagés sur une carte
  • partager les semences 
  • Mettre des grainothèques en place (mais où?)
  • cuisiner pour les autres
  • Atelier de cuisines solidaires avec les producteurs.(tout le monde transforme, 50% des produits finis restent au producteur)
  •  Élever des animaux heureux     
  •  Mettre plus de fruitiers dans la ville
  • Prêt de terrains entre particuliers pour l’implantation de potager ou de poulailler.
  •  Moins de pesticides de synthèse
  • Aller voir les agriculteurs de la commune avec l’appui de la mairie pour leur demander de se convertir au bio
  •  TVA à 0 % pour le bio en circuit court
  • Permis de végétaliser en ville
  • Faire de l’agro-écologie (permaculture) pour optimiser les espaces agricoles
  • atelier animé par un agent municipal pendant l’été
  • Partage des savoirs, des recettes de cuisine. 
  • Atelier de cuisines solidaires avec les producteurs.(tout le monde transforme, 50% des produits finis restent au producteur)
  • Arrêter l’élevage intensif
  •  Mettre une croix sur McDonald’s
  • Concours de commerçants vertueux?
  •  S’inscrire sur le potiron. Fr site de partage de surplus de jardin=> 
  •  Mettre des poulaillers en ville 
  • Recenser les poulaillers partagés sur une carte
  • Moins de viande rouge
  • Expo sur l’alimentation durable en ville?
  •  Produire soi-même sa nourriture
  •  Créer des AMAP bio
  • Arreter d’ajouter du sucre dans nos assiettes
  • lire les etiquettes
  • application comparant les produits
  •     Créer des compost communs en ville
  •     Partager les broyats de bois.

Idées en vrac

  • Etat des lieux de l’alimentation sur Bergerac(enquete sur le grand bergerac?)
  • Meilleur affichage sur le marché des producteurs locaux
  • Mise en place microfermes et Preempter surface pour les installer 
  • Mettre en place un système d’étiquette kilométrique (à la manière des étiquettes énergie).
  • Base pour l’animation de jardin
  • Mettre à disposition des toilettes sèches lors d’évènements festifs, sur l’espace public…

  • Ville nourricières, pourquoi faire?
  • Réduire les émissions de CO2 et autres impacts (embouteillages, accidents) liés aux transports, 
  • Diminuer la vulnérabilité et la dépendance aux matières premières importées, 
  • Sécuriser les approvisionnements, 
  • Assurer une meilleure qualité et traçabilité des produits consommés,
  • Assumer sa consommation, et la pollution associée, et chercher à mieux y répondre localement,
  • Créer de l’emploi sur le territoire (de nouveaux marchés et opportunités locales pour ceux désireux de travailler les « niches agro-alimentaires locales »), 
  • Développer du lien social (une économie locale plus inclusive qui laisse de la place pour tous et donne une mission concrète aux agriculteurs locaux : nourrir le territoire et entretenir ses paysages).

    Documentation:

https://urbanfoodfutures.com/2018/05/24/cueillette-urbaine/http://www.utopies.com/wp-content/uploads/2017/06/autonomie-alimentaire-des-villes-notedeposition12.pdfhttp://albivillecomestible.fr/wp-content/uploads/2017/11/Albi-Ville-Comestible-Manifeste-du-11-11-2017.pdf
Idées pour la résilience alimentaire

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *